Accompagnement des malades

Vie Libre Gironde

Qui n’a jamais eu besoin qu’on l’écoute ?

Quoi de plus frustrant que de se sentir incompris ?

Personne ne peut mieux comprendre un malade alcoolique qu’un ancien malade alcoolique qui a eu les mêmes problèmes, les mêmes souffrances, les mêmes doutes.

C’est pourquoi Vie Libre existe et met tout en œuvre pour être à l’écoute des malades alcooliques et de leurs proches tout au long de la maladie.

Avant les soins les militants Vie Libre sont là pour écouter le malade, essayer de le convaincre de se faire soigner, le diriger vers des médecins spécialisés, l’accompagner vers la guérison. Pendant les permanences assurées par les équipes de base, le malade et ses proches peuvent rencontrer des anciens malades qui s’en sont sortis et peuvent ainsi se rendre compte de leur joie de vivre (et oui la vie est belle sans alcool). Les femmes qui ont du mal à s’exprimer dans les permanences mixtes peuvent se rendre à des groupes de parole femmes.

Pendant les soins, des militants visitent les malades dans les hôpitaux ou centres de cures
Après les soins les permanences sont toujours là pour écouter, soutenir, partager son expérience. Le nouveau buveur guéri pourra alors aider d’autres malades, ce qui lui servira de thérapie à lui aussi, puisqu’il ne faut jamais oublier ce que l’on a été. Les femmes qui ont du mal à s’exprimer dans les permanences mixtes peuvent se rendre à des groupes de parole femmes.

C’est après les soins (parfois après une post-cure) que les bénéfices d’une bonne collaboration entre malade, famille, soignants et anciens buveurs vont apparaître. Par la participation aux permanences, en accueillant à son tour d’autres malades, le nouvel abstinent va découvrir ses possibilités à vivre sans la contrainte de l’alcool avec sa famille et ses amis.

Les personnes qui se retrouvent incarcérées suite à des délits commis sous l’emprise de l’alcool ou non ont elles aussi besoin de soutien, c’est pourquoi des militants Vie Libre habilités (DVLP) peuvent venir les visiter. Vie Libre est un des mouvements d’anciens malades alcooliques reconnu par les autorités pénitentiaires. (Vie Libre dans les prisons).

Comme le meilleur moyen de se sortir de l’alcoolisme, c’est de ne pas y tomber, Vie Libre fait de la prévention sous forme d’information dans les écoles, entreprises, administrations, services sociaux.